Cure de permaculture, détox et pas intox…

Choisir de passer ses vacances au Portugal, rien de bien anormal même en période électorale.

Pas aux bord d’une plage de l’Algarve, ni sur la route de Fatima mais à Alpalhào en Permaculture. Et, ça donne à mes interlocuteurs des yeux tout ronds comme si je partais pour un stage de peinture sur Zèbre en Tanzanie… Dans l’avion, je ne sais toujours pas dans quelle aventure je m’embarque, ni répondre précisément à la question souvent posée: c’est quoi la Permaculture ?

Itinéraire Lisbonne-Alpalhào

Assise dans l’herbe ou dans de grands canapés, entourée de 21 impermaculturés en devenir, j’ai écouté ou non, pris des notes ou non, bavardé, posé des questions, compris ou pas et appris, loin du mode #adoptMollisondanstonjardin-#jekiffeHolmgrenforever, que

  1. la permaculture a pour objectif de créer des systèmes durables et productifs capables de subvenir aux besoins de l’homme en coopérant avec la nature 
  2. l’interaction et la complémentarité entre les éléments de l’écosystème (plantes, animaux, nutriments, facteurs climatiques,,.) permet d’appliquer la méthode de conception permaculturelle qui utilise les schémas de la nature ou patterns.
  3. En finalité, le travail est minimisé, les déchets deviennent des ressources, la productivité et le rendement augmentent et l’environnement est réparé.
Permaculture in Portugal

J’ai vécu une expérience humaine extraordinaire et partagé l’enseignement et la salle de bain avec des Hommes et des Femmes de valeur, respectueux qui se posent des questions, cherchent du sens et une envie d’avenir. Des personnalités de tout horizon, pas « perchés » sauf pour l’atelier de taille, tout âge, au caractère bien trempé, nuancé, effacé, gai, déjanté ou tourmenté qui, au fil des vaisselles, des cercles matinaux-j-ai-confiance-en-moi-quand… », de séances Permazen ou de devinettes improbables se sont livrés à l’apprentissage de la permaculture. Au fil des slides colorées. du paperboard ébouriffé, les langues se sont déliées, les confidences distillées. On est pas resté « bouse-cousue » en atelier  BIOL et compost. La communauté s’est liée, a joué, ri beaucoup, partagé ses expériences et vite tiré la leçon sur le stress hydrique en pratiquant la permapicole sans glaçon aux bars du village.  

Sur de grandes tables à l’ombre ou plein soleil pour le hâlé de vacances, on a mangé sain, végétarien, équilibré et bien. Certains ont vécu une véritable révolution alimentaire avec la découverte de la graine de lin au petit déjeuner. De mon côté, je ferai bien un fromage sur  la  fleur de chardon plongée dans le lait de brebis ou de cette confiture de tomate rare et flamboyante en bouche de la Quinta dos Ribeiros. Une Seule entorse à la naturalité, des petites brochettes grillées qui auraient pu convertir tout « végan » en crise identitaire… Mais ici, jamais de prosélytisme, juste une ouverture bienveillante aux autres.

Les jours ont passé…  On a planché, zoné positivement, dessiné des patterns en cactus au Maroc et en fleurs de houblon dans les Hauts de France mais ça aurait pu être en endive. On en est venu aux chêaines au Pays Basque Espagnol et craqué aux Açores pour les  12 principes revisités et hilarants de permaculture. Tous ces efforts, pour obtenir, en toute humilité un  CCP et déjà nous dire au revoir.  

Au terme  de 12 jours  d’all-inclusive-permacole, j’ai réalisé que la permaculture est une philosophie, une science, un art de vivre qui en suivant ses principes « Prendre soin de la Terre, prendre soin des Hommes, partager équitablement les ressources » m’avait permis de mieux comprendre la nature et d’être encore plus admirative devant son équilibre, sa générosité et de constater que l’écosystème n’est pas un égosytème. Cette expérience, c’est aussi  (re)-prendre soin de soi et cultiver notre jardin. comme dit si bien Voltaire mais ça, c’est une autre histoire !

Que la P(aix)rmaculture soit avec vous… Anne, Anne-Cécile, Sophie, Anthony, Bertrand, Caroline, Catherine, Cédric, Chloé, Christèle,  Cécile, Jeanne, Joël, Hugo, Manuela, Max, Nabile, Nadira, Nathalie, Paloma, Sophie, Youssef… Merci aux formateurs Jean  , Thibaud, Dom.,  à notre hôte Natacha de la Quinta dos Ribeiros, aux chefs de cuisine Marino, Joanna et leur équipe et à notre acteur burlesque, l’incontournable  MaTThieu… #Bepermacool&Seeyousoon@Permalpalhao…

Ils en parlent

  1. Avatar
    Manuela

    Très bel article, conforme à la réalité.
    L’endroit idéal pour se ressourcer, pour renouer avec nos origines.
    Merci pour avoir si bien décrit ces bons moments

On en discute ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.